Vous connaissez The Promised Neverland et Fire Punch. Mais savez-vous qu’il s’agit de la même personne qui traduit ces œuvres japonaises ? Découvrez Sylvain Chollet et Marie-Saskia Raynal qui sont nos deux traducteurs du jour !


TDJ ou Traducteurs Du Jour met en valeur deux traducteurs parmi les sorties manga de la semaine. Cette rubrique permet de  présenter et découvrir les petites mains qui se cachent derrière nos œuvres préférées. 


Cette semaine encore, beaucoup de mangas sortent en librairie. Ceux qui nous intéresse sont DanMachiShinobi Quartet, The Promised Neverland, Terra Formars, Dorohedoro et Fire Punch. Les deux premiers sont traduits parMarie-Saskia Raynal et les quatre autres par Sylvain Chollet.

Sylvain Chollet

En tant que lecteur de manga vous avez forcément lu une traduction de Sylvain Chollet. En effet, c’est l’un des traducteurs que l’on retrouve le plus souvent (à l’image de Fédoua Lamodière qui elle aussi traduit énormément de mangas par an). S. Chollet a débuté sa carrière dans les années 90 avec Akira (Glénat), titre réédité depuis peu avec une nouvelle traduction de Djamel Rabahi. Au début des années 2000, les (mondialement) connus One Piece et Naruto sont aussi passés sous la coupe de S. Chollet. Mais aussi Kajika (série d’Akira Toriyama), l’excellent MPD-Psycho, Saru Lock chez Pika et Full ahead ! Coco chez Bamboo.

De nos jours, vous pouvez le retrouvez sur des grosses licences à savoir L’attaque des titans, Space Brothers, Black Clover, Blue Exorcist, Fire Punch et surtout la nouveauté à succès de chez KazéThe Promised Neverland (titre nominé pour le Prix Konishi 2019).


Les sorties manga de Sylvain Chollet de cette semaine. De Gauche à droite : The Promised Neverland 5, Terra Formars 21, Dorohedoro 22 et Fire Punch 8.

À l’occasion de la sortie du tome 5 de The Promised Neverland, Kazé sort aussi un coffret regroupant les trois premiers tomes de la série.

Avec son expérience et les mangas qu’il a déjà traduit, sans aucun doute que S. Chollet sera à la traduction des futurs ‘hit’ manga.

 


Marie-Saskia Raynal

Passons maintenant à Marie-Saskia Raynal qui voit deux de ses traductions dans les nouveautés de la semaine. Il s’agit de DanMachi (volume 6) et Shinobi Quartet (volume 5).

Alors que Marie-Saskia Raynal réalise sa première traduction en 2004 avec Kinderbook (Casterman), c’est en 2001 qu’elle commence à travailler dans le manga avec l’expo Shôjo organisée par Tonkam au Festival International de la Bande dessinée d’Angoulême. Puis, elle enchaîne les titres chez Casterman tels que La musique de MarieLe cercle du suicideAll My Darling Daughters. Les années passent et Marie-Saskia Raynal traduit de plus en plus dans différentes maisons d’édition : La forêt de Miyori/Les saisons de Miyori (Milan), Taimashin, les carnets de l’exorciste (Taïfu), Très cher frère (Kazé), Simple comme l’amour 1 et 2 (Delcourt)…

Les œuvres les plus connues auxquelles Marie-Saskia Raynal a participé sont 12 ans (Glénat), Kilari (Glénat), Switch girl !! (Delcourt), Log Horizon (Ofelbe), Nodame Cantabile (Pika) et Clannad (Ototo). Nul doute qu’on retrouvera M-S. Raynal chez Ototo, Taïfu ou encore Ofelbe (ndlr: ils appartiennent tous les trois à l’entreprise Euphor).

 

Retrouvez Marie-Saskia Raynal sur LinkedIn

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *